La culture du respect du sol

Vous nourrir sainement et avec des produits de qualité commence par le respect du sol et de l’environnement.

C’est pourquoi nous avons fait le choix d’une agriculture raisonnée, des pratiques qui amènent des aliments de qualité, en utilisant les mécanismes régulateurs et les équilibres naturels, pour limiter au strict minimum les apports d’intrants extérieurs à la ferme. Nous cherchons avant tout à produire proprement mais produire suffisamment.

Nous sommes perpétuellement en quête de l’autonomie alimentaire de notre ferme. La volonté d’autonomie en alimentation pour les animaux répond à une triple exigence que nous nous sommes fixés : des aliments de qualité, intégralement traçables ; des aliments produits au sein du territoire, n’ayant pas traversé le pays ou un océan ; et une maitrise des coûts en minimisant les achats d’aliments. Ainsi, afin de produire intelligemment avec ce que l’on a sur place, nous avons fait plusieurs choix forts.

Le premier vise à préserver la qualité des sols et leurs équilibres. Nous avons majoritairement abandonné le labour, et avons opté pour des techniques culturales simplifiées comme le semis direct, voire sous couvert.

Les champs et prairies situées autour de la ferme nous servent majoritairement à récolter des fourrages de qualité. Quand aux estives du plateau de l’Aubrac et du Mont Lozère, elles offrent à nos animaux une richesse floristique, garante de leur bonne santé et d’une saveur sans égale de leur viande et lait. L’association de cette abondance florale en été avec des fourrages de qualité en hiver a un impact direct et positif sur la santé, la croissance et la prise de poids de nos animaux.

Ensuite, la majorité de nos cultures est menée en mélange de plantes : les graminées et céréales s’associent aux légumineuses et protéagineuses. Ces méteils bien adaptés à l’agriculture de montagne permettent non seulement un équilibre alimentaire en une seule culture pour nos animaux, mais aussi bien d’autres avantages :

  • La réduction des achats d’aliments pour bétail, offrant plus de traçabilité à nos produits.
  • une réduction des besoins en engrais, car les plantes se nourrissent entre elles et la culture peut durer plus longtemps sur la parcelle ;
  • une couverture des sols limitant les risques d’érosion et d’asséchement, et permettant à la vie du sol de mieux s’épanouir ;
  • une adaptation aux aléas climatiques et au réchauffement climatique : mêmes dans des conditions difficiles, la diversité des plantes réduit le risque de pertes et nous garantit des récoltes à la hauteur de nos attentes,
  • la fixation des gaz à effet de serre (carbone et azote) favorisée par les variétés de protéagineux (pois et autres) et certaines luzernes.

Enfin, nos cultures sont fertilisées avec des engrais organiques biosourcés. Ces fertilisants écoproductifs sont fabriqués en France à base des co-produits de l’industrie agroalimentaire, bouclant ainsi le cycles des matières. Les apports se font à la stricte mesure des besoins du sol et de la plante. Nous nous attachons à préserver le sol, sa vie et ses équilibres, car nous savons que c’est le plus beau des patrimoines que nous pouvons passer aux générations à venir.

Afin de diversifier nos productions, nous avons rejoint en 2019 l’Association de Producteurs de Pommes de Terre de l’Aubrac Lozérien. L’investissement dans cette nouvelle filière verte de territoire et de qualité nous permet de vous apporter toujours plus, et nous rend heureux de pouvoir faire preuve d’initiative au sein d’un collectif de jeunes producteurs.